Le chômage en forte hausse en juillet

Contre toute attente, le nombre de demandeurs d'emploi en catégorie A a progressé de 1%, soit 34 900 inscrits supplémentaires sur un mois.

La courbe est têtue. Et a du mal à vouloir piquer du nez. Alors que la situation économique semble s’améliorer, avec une croissance qui a repris de la vigueur, entraînant de fortes créations d’emplois au premier trimestre, le nombre d’inscrits à Pôle emploi est reparti à la hausse en juillet. Et pas qu’un peu : +34 900 en catégorie A (+1%) sur un mois. Et +46 300 (+1,3%) sur trois mois, référence que le ministère veut désormais privilégier. Au total, 3,51 millions de chômeurs ont pointé à Pôle Emploi en juillet en catégorie A, un chiffre qui se rapproche dangereusement du pic historique de février 2016 (3,59 millions).

Anachronique

Avec les catégories B et C (activité réduite), les statistiques de l’agence de placement enregistrent même un véritable bond : +58 800 inscrits sur un mois et +86 400 sur trois mois, pour atteindre le chiffre record de 5,62 millions demandeurs d’emploi (5,92 millions en comptant les départements d’outre-mer).

En juillet, la hausse en catégorie A touche particulièrement les jeunes (+2,8%), alors que la progression est bien plus modérée pour les 25-49 ans (+0,9%) et les plus de 50 ans (+0,3%).

Cette hausse à Pôle Emploi est d’autant plus anachronique que le chômage au sens du BIT, calculé par l’Insee, ne cesse de baisser depuis plusieurs trimestres. En deuxième trimestre, il est même redescendu à son niveau de début 2012, à 9,5% de la population active. Même si, il est vrai, les deux institutions ne mesurent pas la même chose, comme nous l’avons déjà expliqué.


Luc Peillon



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir