Un chômage très radieux

La faute à pas de chance : Hollande aurait pu se targuer d'une "inversion de la courbe" du chômage dès la semaine dernière, soit six mois avant l'échéance de son pari. Mais, à 100 chômeurs près, le nombre d'inscrits à Pôle Emploi (en catégorie A) a continué d'augmenter en mai de 0,003%. (…)

Sachant que n'importe quel ministre du Travail qui se respecte sait maquiller une statistique à 100 chômeurs près, on se demande évidemment pourquoi Michel Sapin ne l'a pas fait. Sans doute a-t-il pensé qu'afficher une amélioration du chômage aussi peu crédible eût été politiquement risqué.

 

Car cette embellie ne doit rien à la politique gouvernementale (…) : 219.500 sans-emplois ont été radiés en mai pour défaut d'actualisation, ce qui, ajouté aux autres radiations depuis le début de l'année, constitue un record absolu depuis dix-sept ans.

Sous Hollande, la gomme à statistiques fonctionne donc plus souvent que sous Chirac et Sarkozy. Sapin a eu raison d'avoir le triomphe modeste.




Le Canard enchainé - N° 4836 - mercredi 3 juillet 2013

 


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir