El Khomri va préciser ce que va devenir en 2017 le plan 500.000 formations des chômeurs

Après une série de bilatérales, la ministre du Travail réunit ce mercredi les partenaires sociaux rue de Grenelle pour faire un nouveau point d'étape de la mise en œuvre du plan 500.000 formations pour les chômeurs. Les sujets de financement, notamment pour la prolongation en 2017, seront abordés.

Nouvelle grande messe rue de Grenelle. Ce mercredi en fin d'après-midi, les représentants du patronat, des syndicats, des régions et de l'opérateur Pôle emploi vont se retrouver au ministère du Travail, autour de Myriam El Khomri et de la secrétaire d'État à la formation, Clotilde Valter, afin de participer à un nouveau bilan d'étape du plan 500.000 formations supplémentaires pour les demandeurs d'emploi, lancé en janvier dernier par le président de la République.

La ministre du Travail devrait communiquer les dernières données en termes d'entrées en formation. Mi-octobre, 740.000 personnes en recherche d'emploi étaient entrées ou inscrites en formation des régions, ou de Pôle emploi, avec un rythme hebdomadaire d'inscriptions en formation doublé par rapport à la même période de 2015. Si ce rythme se poursuit, le chiffre du million d'entrées en formation dans l'année, objectif fixé par François Hollande lors du lancement du plan en début d'année, devrait être atteint dans les temps.

Les Opca mis à contribution

Se pose alors la question pressante de la suite à donner à ce plan et de son financement pour 2017. Myriam El Khomri n'a jamais fait mystère de sa volonté de prolonger le dispositif au moins au premier semestre 2017. À cette fin, 200 millions d'euros de crédits ont été prévus dans le projet de budget pour 2017, actuellement débattu au Parlement, au financement étatique du plan 500.000. En parallèle, le gouvernement a annoncé la création d'un nouveau fonds de concours, doté de 350 millions, au titre du programme 103, dédié à l'accompagnement des mutations économiques et développement de l'emploi.

La source de financement de ce fonds extrabudgétaire n‘était jusqu'ici pas précisée. Le ministère devrait avancer ses pions ce mercredi. Selon nos informations, une contribution financière des organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) bénéficiaires serait mise en place. Six organismes, dont l'Opca des industries de la métallurgie, seraient concernés. Le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) serait également appelé à l'aide pour un montant encore à préciser. Ce fonds, créé au plus fort de la crise en 2009 pour financer des formations en direction des chômeurs et des salariés peu qualifiés, avait contribué à hauteur de 100.000 euros à la campagne 2016.


Anne de Guigné



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir