La courbe du chômage n'est pas encore inversée

Le chômage a continué sa décrue en octobre, avec une baisse de 11.700 demandeurs d'emploi sans activité.

Le nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi a baissé en octobre pour le deuxième mois consécutif, de 11.700. ce qui a conduit François Hollande à dire que la "bataille" pour l'emploi "porte ses fruits". C'est justifié, et cela pour trois raisons. D'abord, ce nouveau reflux fait que le nombre total de chômeurs en France a reculé de 100.000 depuis janvier. Ensuite, c'est le chômage des jeunes - c'est le point noir de la société (24% des moins de 25 ans sont exclu du monde du travail) - régresse de façon significative (-8%). Enfin le chiffre d’octobre n’est pas artificiel : durant cette période, les entrées en formation ont été compensées par autant de sorties, et le secteur privé a créé des emplois.

C'est une bonne séquence. Car si on examine les six derniers trimestres, il y a eu 200.000 créations d’emplois. Ce qui en termes nets, si on prend en compte les destructions de postes, a permis de sortir 101.300 personnes de la fameuse catégorie A, celle qui rassemble les personnes qui n’ont pas du tout travaillé durant la période.

556.700 chômeurs de plus qu’en mai 2012

Pour le gouvernement, c’est évidemment le fruit des mesures de soutien à l’activité et à l’emploi mis en place depuis des mois : CICE, "pacte de responsabilité", prime à l’embauche dans les PME et programmes de formations. C’est aussi il ne faut pas le négliger la capacité de nos entreprises de créer des emplois dans un environnement de croissance faible. Ce qui est un phénomène très récent.

Ces derniers chiffres sont les derniers avant l'éventuelle candidature de François Hollande ) un nouveau mandat. Est-ce suffisamment bon pour rester à l'Élysée ? La fameuse courbe, objet de tous les paris et donc de toutes les attentions, est désormais bien dessinée. Est-ce que le mouvement de reflux est bien amorcé ? La réponse est "oui", sans équivoque.

Est-ce que cette courbe s’est réellement inversée ? Objectivement, non. Le pays compte aujourd'hui 556.700 chômeurs de plus qu’en mai 2012. Il y a, DOM inclus, 3,8 millions de personnes inscrites en catégorie A, et près de 6 millions inscrites à Pole emploi.

Stock de chômeurs potentiels

Au vu des chiffres, on peut considérer que la dérive est ralentie mais que la courbe n’est pas encore redressée. D'autant que les chômeurs qui sont actuellement en formation ne le resteront pas éternellement. Il y a donc un stock de chômeurs potentiels qui ne sont pas dans les registres.

Est-ce que cette séquence est jugée suffisamment convaincante pour que le chef de l’État considère qu’il a rempli son contrat ? On ne va pas attendre longtemps : il devrait se prononcer dans les jours à venir.

CHRISTIAN MENANTEAU , LOÏC FARGE



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir