Les créations d'emplois toujours bien orientées

Le privé a engrangé six trimestres de créations nettes d'emplois.

Les entreprises continuent d'embaucher. Mieux, les embauches dépassent les départs, naturels ou contraints. Le dernier indicateur de l'Insee évalue ainsi à 52.000 le nombre de créations nettes d'emplois au troisième trimestre dans le secteur marchand non agricole. L'emploi dans le privé engrange son sixième trimestre d'affilée dans le vert et il faut remonter à 2007 pour retrouver pareil chiffre. Sur un an, les créations nettes d'emplois ressortent du coup à 145.000.

« Ce développement de l'emploi salarié témoigne de la confiance retrouvée des entreprises, grâce notamment aux mesures de soutien et d'accélération de la reprise de l'activité mises en place par le gouvernement », s'est félicitée Myriam El Khomri, citant le pacte de responsabilité, le CICE ou encore l'aide à l'embauche PME.

Satisfecit

D'autres indicateurs récents - déclarations d'embauche à l'Acoss, inscrits à Pôle emploi - soutiennent ce satisfecit de la ministre du Travail.

Pour positif qu'il paraisse, le bilan dressé de l'Insee, pour l'instant provisoire, doit toutefois être nuancé. Côté positif, l'emploi a fortement progressé dans les services, à +60.900, en grande partie grâce à l'intérim (+5,1 %). L'industrie, en revanche, continue de détruire des emplois (9.100 de juillet à septembre), et la situation s'est juste stabilisée dans la construction. Qui plus est, l'emploi privé s'améliore mais à un niveau qui permet juste d'absorber la hausse de la population active. La décrue significative du chômage nécessite que la belle série en cours dure ou passe à une vitesse supérieure. Fin septembre, la France comptait près de 5,8 millions de demandeurs d'emploi.


ALAIN RUELLO



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir