Petits jobs : retour à l'emploi garanti ?

Une étude de Pôle emploi relance le débat sur l'accompagnement des chômeurs. Les petits boulots, même précaires, constituent bien un tremplin vers un emploi durable.

Travailler à tout prix, dire oui à des petits CDD, est-ce la clé pour trouver un emploi durable ? Faut-il toujours accepter un job de quelques jours ou même en-dessous de sa qualification ? Des petits contrats, c'est le quotidien de Miguel Baptista, 23 ans, non diplômé. Depuis trois mois, il travaille pour une entreprise d'installations de chauffage. Il est renouvelé de semaine en semaine. Il a choisi cette activité, plutôt que d'attendre un CDI. Dès qu'un contrat se termine, retour à la société d'intérim.

Période de chômage

Un ouvrier qui accepte tous les jobs, une stratégie qui serait payante face à tous les autres candidats moins motivés. Alors les petits contrats sont-ils un tremplin vers le CDI ? Quentin travaille dans une entreprise, spécialisée dans l'assemblage de structures en aluminium. Pour lui, tout a commencé par un jour de contrat. Les CDD se sont enchaînés puis est arrivé le CDI tant espéré. Un cas loin d'être isolé. Selon plusieurs études, accepter un petit contrat augmente de 60% la probabilité de trouver un emploi régulier, cela permet aussi de réduire de trois à cinq mois sa période de chômage.

boulots, même précaires, constituent bien un tremplin vers un emploi durable.


France 2



Petits jobs : retour à l'emploi garanti ?



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir