Budget 2014: un milliard d'euros en plus pour l'emploi?

Selon le site des Echos, mercredi 19 juin, l’exécutif français aurait décidé d’accorder une rallonge d’un milliard d’euros au ministère du Travail, notamment afin de financer les contrats aidés.

Jérôme Cahuzac avait, en son temps, prévenu que les ministères devraient se serrer la ceinture en 2014.

Selon la loi de programmation des finances publiques, le ministère du Travail ne devait pas y échapper, son budget passant de 10,1 à 9,7 milliards d’euros.

Mais selon le site des Echos, mercredi 19 juin, le gouvernement aurait décidé de lui accorder une rallonge d’environ un milliard d’euros.

Le nombre de demandeurs d’emplois atteignant des records et les prévisions économiques n’incitant pas à l’optimisme auraient convaincu l’exécutif.

Cette nouvelle enveloppe serait, selon le site du quotidien, destinée principalement à financer les emplois aidés, comme les emplois d’avenir. Car même s’ils peinent à démarrer, le gouvernement en attend 100.000 avant la fin de l’année.

Comment financer l'enveloppe destinée à l'emploi?

Reste à savoir sur quels ministères cette augmentation se répercutera. Leur budget devant déjà, au total, diminuer de 1,5 milliard d'euros.

A moins que l’Etat ne décide d’engager un vaste plan de cession de ses parts dans les entreprises au sein desquelles il est actionnaire, ou encore de cessions immobilières.

Ce n’est pas l’hypothèse la plus probable, puisque Jean-Marc Ayrault avait laissé entendre que le fruit de ces cessions serait destiné aux investissements d’avenir.

Toujours d’après Les Echos, le gouvernement s’inspirera également des observations que ne manqueront pas de lui faire les partenaires sociaux, lors de la conférence sociale qui s’ouvre jeudi 20 juin.

Yann Duvert



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir