Plan 500.000 formations : les Régions ne seront pas mises à contribution

Les formations supplémentaires pour les chômeurs en 2016 seront exclusivement financées par l'Etat, pour un effort d'un milliard d'euros.

Les régions ne seront pas mises à contribution pour financer le plan de 500.000 formations supplémentaires pour les chômeurs, l'Etat s'étant engagé à "compenser tout effort supplémentaire" des collectivités, a-t-on appris lundi auprès du ministère du Travail. "Le préalable pour qu'une région s'engage dans le plan, c'est qu'elle maintienne son effort de formation. Au-delà, tout effort supplémentaire sera compensé par l'Etat", a indiqué le cabinet de Myriam El Khomri.

Un effort d'un milliard d'euros. Les "500.000 actions de formations supplémentaires" prévues en 2016 seront donc financées exclusivement par l'Etat, qui "a consenti un effort exceptionnel d'un milliard d'euros", et par les partenaires sociaux du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), qui vont ajouter "entre 110 et 130 millions d'euros", selon le ministère. Myriam El Khomri devait réunir lundi après-midi les partenaires sociaux et une délégation de présidents de régions, dont les Républicains Philippe Richert (Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine) et Xavier Bertrand (Nord-Pas-de-Calais-Picardie), pour discuter de la "mise en oeuvre opérationnelle" du "plan 500.000", annoncé le 18 janvier par le président François Hollande.

Abandon des fonds Pôle emploi pour les Régions non volontaires. Le "coup d'envoi" officiel du plan sera donné mardi matin par la ministre et sa secrétaire d'Etat à la Formation, Clotilde Valter, puis "des conventions seront signées entre l'Etat et les régions volontaires au cours du mois de mars", selon le cabinet. Dans les régions non volontaires, "l'Etat abondera les fonds de Pôle emploi et les demandeurs d'emploi seront tout de même formés", a ajouté la même source. Le gouvernement a déjà "en tête une répartition" du nombre d'actions de formation supplémentaires par région, établie selon trois critères: le nombre de demandeurs d'emploi, le nombre de chômeurs formés en 2015 et le nombre de chômeurs de longue durée. Le ministère du Travail a, en outre, précisé qu'il ne s'agirait pas de 500.000 chômeurs supplémentaires en formation, mais de "500.000 actions de formation" supplémentaires, "une même personne pouvant entrer dans un parcours de formation et participer à deux ou trois formations".



A LIRE AUSSI :

>> Formation des chômeurs: le "plan 500.000" est-il applicable ? | Challenges - Valérie Xandry | 01/03/2016

>> Plan emploi : les régions ne paieront pas | Les Echos.fr - Derek Perrotte et Matthieu Quiret | 29/02/2016




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir