Le nombre de chômeurs bat de nouveaux records

Les chiffres de l'emploi au mois d'août, publiés hier, sont, malheureusement, une nouvelle fois orientés à la hausse. Un nouveau record avec 3,57 millions de demandeurs d'emploi.

Myriam El Khomri mesure l'ampleur de sa tâche : pour le baptême du feu de la nouvelle ministre du Travail, le chômage a atteint un nouveau record en août, 3,57 millions de demandeurs d'emploi en métropole. Nul doute que son prédécesseur, François Rebsamen, a eu, hier, «une pensée émue» pour elle, comme il le lui avait promis lors de leur passation de pouvoir le 2 septembre.

«Ces chiffres ne sont pas satisfaisants», a immédiatement tweeté la nouvelle ministre. «Derrière ces chiffres, il y a des hommes et des femmes, et c'est à eux que je pense ce soir.»

Après une pause en juillet, 20 000 chômeurs supplémentaires (+0,6 %) ont poussé la porte d'une agence Pôle emploi le mois dernier. Il s'agit de la plus forte hausse depuis avril.

L'augmentation est moins nette en incluant les demandeurs d'emploi exerçant une activité réduite : +0,2 %, à 5,42 millions. L'indicateur atteint aussi des sommets en comptant l'outre-mer : 3,84 millions de chômeurs et 5,73 millions petite activité incluse.

Sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi sans aucune activité a augmenté de 4,4 % en France.

La ministre, arrivée rue de Grenelle début septembre, a appelé dans un communiqué à analyser ces mauvais chiffres «avec prudence». «Seule la tendance compte», a-t-elle fait valoir, soulignant que «la hausse d'août intervient après une baisse en juillet et une stabilisation en juin».

Elle a, en outre, noté «un point positif» du côté des chômeurs de moins de 25 ans, dont le nombre recule «pour le troisième mois consécutif». La baisse est toutefois minime en août, avec 700 jeunes demandeurs en moins (-0,1 %), et la tendance reste mal orientée sur un an (+0,4 %).

À l'autre bout de la pyramide des âges, la situation des seniors se dégrade fortement (+1,4 % sur un mois, +9,4 % sur un an).

Le chômage de longue durée continue, lui aussi, de faire tache d'huile : 2,4 millions de demandeurs d'emploi, petite activité comprise, sont inscrits à Pôle emploi depuis plus d'un an (+0,5 % sur un mois).

Pire, le chômage de très longue durée (plus de trois ans) explose : +18,6 % sur un an.

Malgré la bonne santé de l'intérim, la dégradation d'août n'a rien de surprenant. Au-delà de quelques bonnes surprises ponctuelles, pour l'heure, aucun organisme ne prévoit de recul du chômage si tôt.









Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir