Contrôle des chômeurs et lutte contre la fraude? Absurde. Même au black, je ne trouve rien

LE PLUS. Pour lutter contre les fraudeurs qui ne s'impliquent pas assez dans leur recherche d'emploi, 200 personnes devraient être affectées aux contrôles des chômeurs. Une bonne mesure ? Non. L'Etat ferait mieux de s'attaquer aux milliards d'euros de la fraude fiscale, qu'aux millions de la fraude sociale, estime Anne David. Coup de gueule d'une chômeuse active découragée par le système.

Édité par Barbara Krief Auteur parrainé par Louise Auvitu

Contrôler pour remobiliser... Voilà le nouveau plan d'action du ministère du travail. C'est vrai après plusieurs mois de chômage, et d'échecs, le découragement se fait sentir et c'est un biais pernicieux pour le chômeur. Personne n'avait pensé que le champion de l'encouragement était le contrôle. Je dis : bravo !

Cherchez plutôt l'évasion fiscale

J'applaudis des deux mains, les moyens que se donne l'État et ses ministres de l'Economie et du Travail, pour faire revenir un peu de fric dans les caisses. Parce qu'il s'agit bien plus de lutte contre la fraude que de motivation.

Or, annoncer frontalement que l'on lutte contre la fraude sociale c'est prêter le flanc à une critique, bien légitime, qu'il serait plus juteux de s'attaquer aux milliards de l'évasion fiscale. Milliards contre Millions. Mais ces quelques millions que représente la fraude sociale sont bien plus faciles à atteindre ! Les chômeurs n'ont que rarement la possibilité de s'entourer d'avocats pour dissimuler leur forfait.

Mais comment reprocher à Rebsamen de vouloir punir des fraudeurs ? N'est-ce pas légitime. Oui-da. Alors pourquoi cette petite armée de 200 contrôleurs a t-elle un petit coté dégueulasse ? Pourquoi sonne t-elle comme un coup bas ?

Chômeurs, "vous vous laissez aller" !

C'est subversif de s'attaquer à la motivation. C'est dire implicitement, "vous vous laissez aller" et y apporter un critère moral : "c'est mal !".

Que répondre ?

Que nous, chômeurs, nous l'attendons ailleurs la collaboration entre l'économie et le travail. Comme une réforme courageuse qui obligerait l'argent de la finance à retourner dans l'économie réelle. Par exemple.

Que si vous voulez repérer les chômeurs-décrocheurs, comme il y a des collégiens-décrocheurs, il n'y a qu'à demander ! On est là et on attend.

Non pas passivement et immobiles, mais on attend parce que c'est notre statut. Attendre une réponse à une demande de formation, attendre l'accuser de réception d'une candidature, attendre les refus, attendre l'ouverture de l'agence d'intérim ou, justement, le rendez-vous avec Pôle emploi.

Commencez donc votre contrôle par moi

Nous remplissons des dossiers, nous écrivons de nombreux mails et beaucoup de lettres, nous consultons quantité d'offres, nous avons quatre ou cinq CV différents, tous censés correspondre aux différents postes auxquels nous postulons. Nous sommes à l'affût de toutes les informations, de toutes les initiatives. Et surtout, nous sommes hors-jeu.

Je vous le dis : je suis là et je suis découragée.

Commencez donc votre contrôle par moi et venez voir mes accusés de réception de candidature. J'en ai des tonnes.

Est-ce que je fraude ? Non. Pourtant, ça n'est pas l'envie qui manque, mais finalement, les occasions de frauder se font rares. J'y mets pourtant la plus grande énergie, mais rien à faire, pas le moindre petit travail à ne pas déclarer.

J'ai l'impression que je vais rester innocente et vertueuse, parce que l'occasion d'être laronne me fait défaut.


L’OBS Le PlusAnne David



Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir