Chômage : ces aides méconnues de Pôle emploi

Pour beaucoup, Pôle emploi se résume au versement de l'allocation chômage. Mais l'établissement public propose aussi de nombreuses aides aux personnes (non indemnisées) en recherche de travail. Cela s'appelle "l'aide à la mobilité". Décryptage.

En France, en 2015, 40% des offres d'emploi sont concentrées sur trois régions : L'Ile-de-France, le Rhône-Alpes et la Provence-Alpes-Côtes d'Azur. Ajoutée à cela la situation dégradée de l'emploi et vous obtenez un constat. Il est, aujourd'hui, impératif d'être mobile dans sa recherche d'emploi et ne plus se limiter à sa région. D'autant plus quand on est un jeune diplômé avec peu d'expérience.

Mais, quand on doit se déplacer, une recherche d'emploi peut coûter cher. Frais de transports, hébergement, repas, garde d'enfants... la facture peut grimper très vite. Un frein pour beaucoup. Un frein, justement, que voudrait briser Pôle emploi.

Que ce soit pour vous se rendre à un entretien d'embauche, suivre une formation, passer un concours ou même prendre un emploi temporaire loin de votre domicile, Pôle emploi peut vous aider à financer tous ou partie de ces frais.

Plusieurs conditions à cela :

> que l'emploi se situe à plus de 60 kilomètres ou à 2 h de trajet (aller-retour) de votre lieu de résidence.

> que vous postuliez pour un contrat d'au moins trois mois consécutifs.

> que vous ne perceviez pas déjà d'indemnisation de la part de Pôle emploi. Cette "aide à la mobilité" est réservée aux personnes percevant une allocation inférieure ou égale à l'Allocation de retour à l'emploi (ARE) minimale, soit 28,58 € par jour.

Si la personne remplit ses conditions, voici ce dont elle peut bénéficier :

> Une indemnité kilométrique de 20 centimes d'euros par km.

> Des bons de transport SNCF.

> Une indemnité pour les frais de bouche à hauteur de 6 euros par jour.

> Une indemnité pour les frais d'hébergement jusqu'à 30 euros par nuit.

Toutes ces aides sont cumulables dans la limite d'un plafond annuel de 5 000 euros. Pour en bénéficier le demandeur d'emploi doit se présenter à Pôle emploi muni d'un mail avec les coordonnées de l'entreprise, le nom du recruteur et son téléphone, ainsi qu'une copie de l'offre d'emploi.

Par ailleurs, il devra déposer ces documents dans un délai de 7 jours après l'entretien ou le premier jour du concours public. Dans le cas d'une reprise d'emploi ou d'une entrée en formation, il bénéficie d'un mois supplémentaire.


>> Le détail de toutes les conditions de "l'aide à la mobilité" sur le site de Pôle emploi.






Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir