Baisse du chômage : la France reste à la traîne en Europe

DECRYPTAGE - En un an, le nombre de chômeurs a reculé de 1,6 million de personnes sur le Vieux Continent.

Avec un taux de chômage à 9,5 % au deuxième trimestre , la France fait moins bien que la zone euro. En effet, selon Eurostat, l'Institut européen de statistiques, les personnes sans emploi représentaient 9,1 % de la population active de la zone euro à la fin juin.

Dans plusieurs pays durement touchés par la crise financière, même s'il reste élevé, le nombre de sans-emploi a rapidement baissé ces derniers mois. Ainsi, en Espagne, le taux de chômage a reculé de plus de 2,5 points en un an. Le constat est le même au Portugal et à Chypre.

Lire la suite : Baisse du chômage : la France reste à la traîne en Europe

Assurance-chômage : le casse-tête de l’ouverture aux indépendants


Un document de l’Unédic souligne la complexité de l’ouverture de l’assurance-chômage aux indépendants que veut mettre en place le gouvernement.

La réforme du Code du travail n'est pas un sujet simple. Mais le dossier que la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, va ouvrir ensuite ne le sera pas plus. C'est un véritable bouleversement de l'assurance-chômage qui s'annonce. Emmanuel Macron a promis le basculement d'un système ciblé sur les seuls salariés à un dispositif couvrant tous les actifs contre les accidents de carrière. Plus encore que celle aux démissionnaires, l'extension aux indépendants est une révolution, souligne un document des services de l'Unédic remis aux partenaires sociaux le mois dernier.

Lire la suite : Assurance-chômage : le casse-tête de l’ouverture aux indépendants

Le taux de chômage retrouve son niveau de 2012

Selon les premières estimations de l'Insee publiées ce jeudi, le taux de chômage a de nouveau reculé de 0,1 point entre avril et juin, pour s'établir à 9,2% en France métropolitaine.

Le taux de chômage a poursuivi sa décrue au deuxième trimestre, reculant de 0,1 point entre avril et juin pour s'établir à 9,2% de la population active en métropole et à 9,5% avec Outre-mer, selon des chiffres provisoires de l'Insee publiés ce jeudi. L'indicateur retrouve ainsi son niveau de début 2012.

Sur un an, le recul du taux de chômage atteint 0,5 point pour la France métropolitaine comme pour la France entière.

En se fondant sur les critères du BIT, ce qui permet les comparaisons internationales, le nombre de chômeurs s'élevait à 2,7 millions en France métropolitaine en moyenne au deuxième trimestre, soit 20.000 personnes de moins qu'au trimestre précédent.

Lire la suite : Le taux de chômage retrouve son niveau de 2012

La boîte à outils de l'emploi. Deux outils pour vous permettre d'organiser votre recherche d'emploi : Boxmyjob et Memo

Tout l'été dans "C'est mon boulot", on passe en revue les nouveautés en matière de recrutement et de recherche d'emploi. Ce mercredi, deux outils pour vous permettre d'organiser votre recherche d'emploi : Boxmyjob et Memo.

Deux outils pour vous permettre d'organiser votre recherche d'emploi : le premier outil s'appelle Boxmyjob. C'est un endroit où vous pouvez sauvegarder toutes vos offres d'emploi en un seul clic. Et vous allez en trouver beaucoup sur Boxmyjob, parce qu'il s'agit aussi d'un agrégateur. Le site en propose plus de 400 000 issus des plus grands sites d'emploi.

L'interface est agréable et elle classe en quatre catégories votre annonce : "j'ai sauvegardé l'offre", "j'ai postulé", "j'ai relancé" et "j'ai un entretien", à telle date. Une fois que vous êtes inscrit, il suffit de cliquer sur le petit B qui apparaît à côté de la barre de votre navigateur. Ainsi, l'utilisateur connaît l'état d'avancement de ses démarches.

Lire la suite : La boîte à outils de l'emploi. Deux outils pour vous permettre d'organiser votre recherche...

Selon Muriel Pénicaud, les contrats aidés ne sont «pas efficaces contre le chômage»

Plutôt que dans les contrats aidés, la ministre du Travail préfère «investir dans la formation et dans le développement des compétences».

La ministre du Travail Muriel Pénicaud a estimé mercredi à l'Assemblée nationale que les contrats aidés étaient «coûteux» et «pas efficaces dans la lutte contre le chômage». Une déclaration pas vraiment surprenante puisqu'une baisse du nombre de contrats aidés a déjà été annoncée par Gérald Darmanin, le ministre de l'Action et des Comptes Publics, dans le cadre du plan d'économie de 4,5 milliards d'euros.

Lors des questions au gouvernement, les députés Serge Letchimy (NG) et Jean-Hugues Ratenon (FI) ont interpellé la ministre du Travail à propos de cette mesure qui toucherait notamment l'Outre-mer, leur terre d'élection. La quasi totalité des maires de la Réunion étaient rassemblée au même moment devant la préfecture de Saint-Denis pour réclamer l'augmentation du nombre des contrats aidés, sans lesquels la rentrée scolaire ne peut être assurée, selon eux.

Lire la suite : Selon Muriel Pénicaud, les contrats aidés ne sont «pas efficaces contre le chômage»

Muriel Pénicaud, une ministre du Travail millionnaire grâce au chômage des autres !

Muriel Pénicaud est dans l’œil du cyclone depuis les révélations bien trop tardives concernant ses activités bien louches pour favoriser la mise en orbite d’Emmanuel Macron. Et voilà que le passé honteux de la ministre vient se rappeler à elle. Avant de jouer avec l’argent des contribuables, elle a jonglé avec la vie de 900 familles pour faire monter ses stock-options et engranger plus d’un million d’euros de bénéfices alors qu’elle était directrice des ressources humaines chez Danone. Une ministre du Travail qui a viré à tour de bras pour faire gonfler son portefeuille. Rothschild en rêvait, Muriel Pénicaud l’a fait !

Il faut rendre les licenciements plus aisés pour favoriser l’emploi. Le mot d’ordre pour défendre la loi travail a été lancé depuis plusieurs semaines et répété en boucle par Macron et sa fidèle servante Muriel Pénicaud. Les deux croient en l’impérieuse nécessité de faciliter les licenciements, mais pas pour aider le Français moyen à trouver du boulot rapidement. L’idée cachée est bien plus sombre et s’est vérifiée par le passif de nos deux protagonistes. On ne présente plus le banquier Macron qui a gagné (et dépensé) des millions en spéculant sur le malheur d’autrui. Moins connu, mais certainement plus répugnant encore, le comportement de Pénicaud qui a activement pris part au licenciement de 900 personnes dont 230 en France afin de contenter un peu plus encore les actionnaires de Danone et rafler au passage plus d’un million d’euros de stock-options. Elle est pas belle la vie ?

Lire la suite : Muriel Pénicaud, une ministre du Travail millionnaire grâce au chômage des autres !