L’assurance-chômage pour les démissions va-t-elle faire exploser les chiffres de Pôle Emploi ?

Quels pourraient être les effets de la mesure proposée par le président Macron qui permettra aux salariés démissionnaires de bénéficier d’indemnités chômage tous les cinq ans ?

Une mesure proposée par le président Macron permettra aux salariés démissionnaires de bénéficier d'indemnités chômage tous les cinq ans. Il serait toutefois impossible de continuer à les percevoir après avoir refusé deux postes.

De nombreux journalistes et analystes se penchent sur cette mesure et certains formulent des inquiétudes : cette mesure ne va-t-elle pas faire exploser le nombre de demandeurs d'emploi ?

Deux effets seraient envisageables, l'un à court terme avec des chômeurs démissionnaires venant augmenter les rangs de Pôle Emploi, et l'autre lié à des effets d'aubaine.

Lire la suite : L’assurance-chômage pour les démissions va-t-elle faire exploser les chiffres de Pôle Emploi ?

La ministre du Travail boude les chiffres du chômage de Pôle emploi

Muriel Pénicaud compte lancer une réflexion sur la mesure du chômage en France. Elle pourrait mettre de côté les chiffres de Pôle emploi au profit de ceux de l'Insee.

C'est un exercice que Myriam El Khomri et nombre de ses prédécesseurs ont bien connu au cours de leur passage rue de Grenelle. Chaque fin de mois, à 18h, ces derniers se présentaient devant la presse pour commenter les chiffres du chômage fournis par Pôle emploi. Mais Muriel Pénicaud, nouvelle ministre du Travail, compte bien casser les codes et en finir avec cette pratique qui, selon elle, ne permet pas d'établir une réelle tendance pour étudier la santé du marché de l'emploi. Ainsi, elle ne réagira désormais plus à la publication des données mensuelles de l'établissement public.

Lire la suite : La ministre du Travail boude les chiffres du chômage de Pôle emploi

«La journée type d'un demandeur d'emploi efficace», selon le Pôle emploi de Compiègne

«Coaching». Ils sont vraiment sympas, au Pôle emploi de Compiègne. La semaine dernière, ils ont même décidé de publier un document présentant «La journée type d'un demandeur d'emploi efficace», «ou l'art de booster votre rechercher d'emploi», ou comment infantiliser les chômeurs, comme l'ont fait remarquer de nombreux internautes. Avant d'entamer ses six heures journalières de recherche d'emploi, le document conseille : «On boit son café sur le balcon. L'objectif : profiter de la lumière du jour, antidépresseur naturel». Chic. Pour ce qui est du boulot, après avoir cherché des annonces, on s'attarde quand même sur les «petits boulots», des «postes qui ne correspondent pas à nos aspirations mais qui nous permettront de gagner de l'argent».

Lire la suite : «La journée type d'un demandeur d'emploi efficace», selon le Pôle emploi de Compiègne

Pôle emploi dévoile les tous derniers chiffres du quinquennat Hollande

Pôle emploi dévoile mercredi le nombre de personnes à la recherche d'un emploi à fin avril, première publication depuis l'élection d'Emmanuel Macron, qui vient d'engager une réforme du code du travail, mais surtout dernier indicateur du quinquennat Hollande sur le chômage.

Le mois de mars avait vu 43.700 chômeurs supplémentaires grossir les rangs de l'opérateur, à 3,51 millions, un coup dur pour le bilan de François Hollande en plein entre-deux-tours de la présidentielle. Ce résultat, le plus mauvais depuis janvier 2013, est venu assombrir la tendance des trois premiers mois de l'année, avec 41.000 demandeurs d'emploi sans activité supplémentaires depuis janvier.

Mais ces chiffres ont été contredits la semaine dernière par l'Insee: selon l'indicateur mesuré d'après les normes du Bureau international du travail (BIT), seules reconnues à l'international, le taux de chômage a baissé de 0,4 point au premier trimestre 2017, pour atteindre 9,3 % de la population active en métropole et 9,6 % sur toute la France. Soit son plus bas niveau depuis le début en 2012 du mandat de François Hollande, dont la promesse d'inversion de la courbe a fini par se concrétiser avec trois ans de retard.

Lire la suite : Pôle emploi dévoile les tous derniers chiffres du quinquennat Hollande

"A Pôle Emploi, beaucoup de conseillers ont des portefeuilles de plus de 400 demandeurs d'emploi"

A Pôle Emploi, 54.000 agents gèrent environ 5,5 millions d'inscrits. Un chiffre qui explique les difficultés des conseillers pour aider les demandeurs qui, pour certains, attendent un suivi personnalisé. Invité dans 100% Bachelot, Loïc Barboux, délégué syndical FO Pôle Emploi explique que le premier problème de l’agence réside dans l'afflux trop important de chômeurs.

Agents désinvestis, offres inadaptées, jargon et réglementation incompréhensible… Les critiques concernant Pôle Emploi sont récurrentes. Pourtant, pour Loïc Barboux, délégué syndical FO Pôle Emploi, le procès fait aux conseillers est souvent injuste. Dans 100% Bachelot, il explique qu’ils sont en nombre insuffisant.

Lire la suite : "A Pôle Emploi, beaucoup de conseillers ont des portefeuilles de plus de 400 demandeurs d'emploi"

Pôle emploi : une offre sur deux serait mensongère

Une annonce sur deux de Pôle Emploi est mensongère ou illégale selon une étude récente de la CGT.

Un emploi d'assistant de vie qui est en réalité un poste de concessionnaire de piscine, un CDI qui s’avère être une mission de 15 jours, une offre pour un travail qui n'existe pas (vérification faite auprès de 10 entreprises)... Vladimir Bizet-Sefani, agent Pôle Emploi du Morbihan, a passé au peigne fin 1298 offres d’emploi sur le site de Pôle Emploi, sur quatre villes : Lyon, Rennes, Marseille et Créteil. Résultat : une annonce sur deux est "au mieux mal rédigée, voire mensongère, au pire illégale".

Plus rare, mais édifiante, cette annonce de masseuse nudiste :

Lire la suite : Pôle emploi : une offre sur deux serait mensongère