Avatar et DRH fictive : Pôle emploi teste des casques de réalité virtuelle pour simuler des entretiens d'embauche



Certains demandeurs d'emploi des Pays de la Loire testent actuellement l'entretien d'embauche virtuel. Europe 1 a pu assister à une expérimentation qui s'est déroulée mercredi dans une agence d'Angers.


REPORTAGE

Le virtuel se met au service des demandeurs d'emploi. Dans les Pays de la Loire, certains demandeurs d'emploi testent actuellement l'entretien d'embauche virtuel. Un smartphone et un casque de réalité virtuelle permettent aux candidats de se plonger dans un échange avec une DRH fictive. Un entretien aux allures de jeu vidéo avec pour but de récolter un maximum de points en multipliant les bonnes réponses.

Lire la suite : Avatar et DRH fictive : Pôle emploi teste des casques de réalité virtuelle pour simuler des...

Formé par Pôle emploi au jardinage, il se lance dans la culture de cannabis

Un dealer de 25 ans vient d'être condamné à deux ans de prison par la justice. Ce dernier s'était lancé dans l'exploitation et la vente de cannabis après avoir reçu une formation de jardinier via Pôle emploi.

Le procès qui s'est déroulé lundi 11 février devant la cour d'appel de Caen, dans le Calvados, a de quoi surprendre. Selon nos confrères de l' actu.fr, un jardinier de 25 ans y était jugé pour avoir piloté un trafic de stupéfiants pendant près de quatre ans. Arrêté en 2015 dans le jardin de la mairie de Mortagne-au-Perche, l'intéressé portait 18 grammes d'herbe de cannabis, deux téléphones et 200 euros. Les perquisitions menées par la suite avaient permis aux enquêteurs de trouver près de 800 grammes de drogue, 400 euros en petites coupures, ainsi que des armes. Le matériel «du parfait petit trafiquant» selon le tribunal de Caen, qui vient de le condamner à deux ans de prison avec sursis.

Lire la suite : Formé par Pôle emploi au jardinage, il se lance dans la culture de cannabis

Assurance chômage: négociation bloquée, ultimatum des syndicats au patronat

Négociation bloquée à l'assurance-chômage: à l'issue d'une réunion longue et tendue, les syndicats ont donné jeudi soir une dernière chance au patronat pour proposer d'ici le 19 février un projet d'accord avec une disposition de type "bonus-malus" sur les contrats courts, faute de quoi ils ne viendront pas à l'ultime réunion prévue le 20.

"On est tous d'accord, on sera fixé le 19 et on viendra le 20 uniquement s'il y a un document" comprenant un mécanisme de bonus-malus, c'est-à-dire une "modulation" des cotisations assurance chômage des entreprises en fonction de leur recours aux CDD, a déclaré à l'issue d'une longue séance Marylise Léon (CFDT).

"Les cinq organisations syndicales ont été fermes: s'il n'y a pas de bonus-malus dans le projet d'accord, il n'y aura pas d'accord", a renchéri Michel Beaugas (FO). "La balle est dans le camp du patronat" pour Eric Courpotin (CFTC).

Lire la suite : Assurance chômage: négociation bloquée, ultimatum des syndicats au patronat

Assurance chômage. Les négociations entrent en phase définitive

Le patronat s’apprête à déposer un projet d’accord sur la réforme de l’assurance chômage aux organisations syndicales ce qui devrait permettre d’entrer dans la dernière phase de négociations. Le texte traite notamment de la diminution des contrats précaires et des conditions d’indemnisation des chômeurs.

Après trois mois de surplace, les difficiles négociations sur la réforme de l’assurance chômage voulue par l’exécutif entrent enfin ce jeudi 14 février dans leur phase décisive avec la mise sur la table par le patronat d’un projet d’accord global.

Ce texte, qui sera transmis mercredi soir aux organisations syndicales, doit traiter des deux points durs : d’une part la diminution des contrats précaires (CDD de moins d’un mois) dont le nombre a explosé depuis 20 ans ; de l’autre les conditions d’indemnisation des chômeurs pour inciter au retour à l’emploi et réaliser les économies demandées par le gouvernement (entre 3 et 3,9 milliards sur trois ans).

Lire la suite : Assurance chômage. Les négociations entrent en phase définitive

Pôle emploi : la réalité virtuelle pour aider les demandeurs d’emploi !


L’établissement public chargé de l’emploi en France a désiré donner aux chômeurs l’accès à un dispositif plutôt spécial. Il s’agit d’une application intégrant la réalité virtuelle pour s’entraîner à passer des entretiens d’embauche.

La réalité virtuelle pour le travail

Si les applications de jeux vidéos et autres simulations de réalité virtuelle existent en grand nombre, cette technologie peut également servir dans le monde professionnel. Il existe par exemple des applications pour apprendre à parler en public, pour simuler des expériences dans un laboratoire virtuel ou encore utiliser un bureau nouvelle génération permettant des interactions en VR.

Lire la suite : Pôle emploi : la réalité virtuelle pour aider les demandeurs d’emploi !

Quelles réponses de Pôle Emploi face aux secteurs en tension ?

De juin 2017 à mai 2018, 5000 offres d’emploi ont été retirées de Pôle Emploi faute de candidats. Pour pallier les difficultés de recrutement des entreprises, l’établissement public a développé plusieurs outils, dans le cadre d’une nouvelle approche basée sur les compétences.

Commerce de détail, action sociale et services à la personne, hôtellerie-restauration et transport-logistique : ce sont dans l'ordre les principaux secteurs en tension en région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur, secteurs dans lesquelles les entreprises peinent à trouver les profils de salariés dont elles ont besoin. "Sur douze mois de juin 2017 à mai 2018, Pôle Emploi a publié 285 000 offres. Parmi elles, 5000 ont été retirées par manque de candidats, soit 2 %", comptabilise Eric Cayol, directeur des opérations de Pôle Emploi en région.

Parmi les causes de ces 5 000 retraits d'offres non pourvues, "il y a évidemment la problématique de la qualification des demandeurs d'emploi, les conditions d'exercice de l'emploi - rémunération, horaires découpés, conditions de travail. Et il y a aussi un vrai sujet autour de la connaissance de ces métiers".

Lire la suite : Quelles réponses de Pôle Emploi face aux secteurs en tension ?