Le gouvernement prêt à un délai pour la négociation Unédic

PARIS (Reuters) - Le Premier ministre s'est montré ouvert à l'idée de reporter d'un mois l'échéance légale de la négociation sur l'assurance chômage comme l'ont demandé les partenaires sociaux, mais sous certaines conditions, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

"Il pourra être répondu favorablement à votre demande de report si les discussions sont parvenues fin janvier à un stade où quelques semaines supplémentaires en février sont nécessaires pour que la négociation progresse utilement au regard du document de cadrage", écrit Edouard Philippe dans une lettre aux partenaires sociaux datée du 14 décembre, dont Reuters a eu connaissance.

"Ce délai devra notamment leur permettre de traiter "de mesures favorables à l'accès et au retour à l'emploi de manière durable", a-t-il ajouté.

Les partenaires sociaux avaient jusqu'à la fin janvier pour présenter au gouvernement un nouvelle convention d'assurance chômage permettant de réaliser des économies de 3 à 3,9 milliards d'euros sur trois ans.

Lire la suite : Le gouvernement prêt à un délai pour la négociation Unédic

Orange : et Pôle emploi signent un accord de partenariat en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap

Son objectif est le recrutement de 150 collaborateurs et 360 alternants et stagiaires en situation de handicap de 2017 à la fin 2019. L'enjeu principal d'Orange est de recruter sur ses cœurs de métiers que sont le digital, les réseaux télécoms et la relations clients.

Dans ce cadre, Pôle emploi apporte son concours à Orange en mobilisant ses conseillers sur l'ensemble du territoire afin d'assurer la réussite de ces recrutements.

L'accord de partenariat va, concrètement, installer une relation de proximité entre les référents diversité d'Orange et les représentants régionaux de Pôle emploi. Sur chaque territoire, les deux partenaires établiront conjointement un plan d'action qui prendra en compte les besoins et les ressources disponibles et décrira les modalités d'intervention sur le terrain.

Un pilotage et un suivi régulier au niveau régional et national permettront d'assurer l'essaimage des bonnes pratiques au bénéfice du résultat attendu par les deux signataires.

Lire la suite : Orange : et Pôle emploi signent un accord de partenariat en faveur de l’emploi des personnes en...

Pôle Emploi, Inserm, Cnes: quand travailler dans le public rapporte beaucoup à un petit nombre



Selon une enquête du site Capital, certains opérateurs publics rémunèrent grassement leurs pontes. Les 10 plus gros salaires ont perçu en 2017 168.045 euros brut chacun.

Lire la suite : Pôle Emploi, Inserm, Cnes: quand travailler dans le public rapporte beaucoup à un petit nombre

Société Générale recrute le DSI de Pôle Emploi

Laurent Stricher a rejoint le groupe Société Générale à compter du 3 décembre 2018, en tant qu’adjoint au directeur des systèmes d’information Zakaria Moursli.

Laurent Stricher avait notamment enclenché le projet de démontage du Mainframe de Pôle Emploi. Un projet qui s’enlise actuellement.

Après avoir débuté dans l’industrie chez Thalès en tant que chef de projet, Laurent Stricher rejoint l’entité conseil en management du groupe Capgemini en mai 2000. Il mène des missions d’organisation et de stratégie des systèmes d’information dans l’industrie, les services et la banque de détail.

En septembre 2009, il rejoint la Direction des systèmes d’information de Pôle emploi en tant que secrétaire général. Après plusieurs expériences opérationnelles sur les systèmes d’information des fonctions supports et cœur métier, il est nommé en octobre 2014 directeur général adjoint de Pôle emploi en charge de la Direction des systèmes d’information.

Lire la suite : Société Générale recrute le DSI de Pôle Emploi

Pôle emploi : Les arnaques par E-mail se multiplient

Des escrocs promettent aux chômeurs un travail factice contre une avance sur salaire qui peut s’élever à plusieurs milliers d’euros.

“On ne donne jamais d’argent pour travailler” confie à Capital, Damien Bancal, journaliste et fondateur du site Zataz. Ce dernier a enquêté sur un phénomène de plus en plus dénoncé par les chômeurs : les arnaques à l’emploi, envoyées par e-mail ou postées sur les réseaux sociaux ou les sites d’annonces comme Le Bon Coin.

“Les escrocs piratent les comptes d’entreprises partenaires de Pôle Emploi ou utilisent le hameçonnage pour récupérer les mails des demandeurs d’emploi. Ensuite ils envoient énormément de fausses annonces pour faire miroiter un emploi aussi fictif que dangereux”, avertit-il.

Le scénario est toujours plus ou moins le même : le faux recruteur envoie un chèque au chômeur dont le montant est largement supérieur au salaire. L’escroc réclame ensuite le virement de la différence et quelques jours plus tard, la victime est informée que le chèque est sans provision.

Lire la suite : Pôle emploi : Les arnaques par E-mail se multiplient

Pôle emploi : l'accompagnement renforcé des chômeurs porte ses fruits

Le dispositif global pour les chômeurs les plus en difficultés affiche des taux de retour à l'emploi encourageants. La clef ? Des entretiens fréquents que l'opérateur ne peut pas répliquer pour les autres publics, faute d'effectifs suffisants.

Faire travailler ensemble conseillers de Pôle emploi spécialisés et travailleurs sociaux des conseils départementaux au service des chômeurs qui cumulent éloignement du marché du travail et galères financières, de transport, d'hébergement ou autres freins dits « périphériques » : c'est l'objectif de l'accompagnement global, un dispositif mis en place début 2014 dans la foulée d'une expérimentation menée auprès de bénéficiaires du RSA. Quatre ans et demi plus tard, l'impact semble positif si l'on en juge par les résultats, récemment publiés, d'une évaluation menée fin 2017.

Trois points supplémentaires

Lire la suite : Pôle emploi : l'accompagnement renforcé des chômeurs porte ses fruits