Chômage: le Luxembourg passera à la caisse pour ses frontaliers

Le Luxembourg va devoir indemniser les chômeurs qui ne vivent pas sur son territoire, ont tranché aujourd'hui les ministres du Travail de l'UE, tout en lui accordant plus de temps pour le faire que les autres pays de l'Union.

Les 28 ministres du Travail de l'UE ont adopté à Luxembourg, lors d'un vote à la majorité qualifiée (soit 55% des Etats membres représentant au moins 65% de la population de l'Union) la révision du règlement sur la coordination des systèmes de sécurité sociale dans l'Union.

Le Grand-Duché, qui s'est abstenu et contestait le projet discuté, a obtenu un délai de sept ans pour mettre en oeuvre ces nouvelles règles, contre deux ans pour tous les autres Etats membres de l'Union.

Parmi les mesures décidées figure en effet le paiement des allocations de chômage par le pays dans lequel ont travaillé les demandeurs d'emploi et non plus celui où ils résident.

Lire la suite : Chômage: le Luxembourg passera à la caisse pour ses frontaliers

Un rendez-vous chez Pôle emploi résumé en 18 chansons

Dans une vidéo pleine d'humour, un Youtubeur résume les travers et clichés des entretiens Pôle emploi. D'Édith Piaf à Daniel Balavoine, en passant par Vianney et Joyce Jonathan, un large répertoire y passe. Un clin d'œil à l'occasion de la Fête de la musique.

Et si, pour la fête de la musique, les rendez-vous Pôle emploi se transformaient en interlude musical? C'est ce qu'a imaginé l'humoriste Monsieur Alex. Le youtubeur originaire de Douais a conçu le rendez-vous Pôle emploi idéal, en reprenant des fragments de grands tubes de variété française. Et ce, sans rien omettre des tendances technocratiques de l'agence publique, ni des propositions parfois peu appropriées des conseillers. 

Lire la suite : Un rendez-vous chez Pôle emploi résumé en 18 chansons

Pôle emploi va pouvoir s'appuyer sur l'intelligence artificielle

L'Etat va investir 20 millions d'euros pour "automatiser des tâches". Objectif affiché: permettre aux agents de Pôle emploi de consacrer "plus de temps à l'accompagnement" des demandeurs d'emploi.

Le gouvernement a annoncé ce mercredi l'octroi d'une enveloppe de 20 millions d'euros pour développer l'intelligence artificielle chez Pôle emploi, dans le cadre d'une enveloppe totale de 126 millions d'euros pour la transformation numérique de l'État.

"Le fait d'automatiser des tâches simples" chez Pôle emploi avec de l'intelligence artificielle "permettra aux conseillers de consacrer plus de temps à l'accompagnement", a indiqué Bercy dans un communiqué.

"Une meilleure exploitation des données permettra de renforcer le diagnostic de la situation du demandeur d'emploi comme des besoins de recrutement de l'entreprise", a-t-on précisé de même source.

Lire la suite : Pôle emploi va pouvoir s'appuyer sur l'intelligence artificielle

Qui sont les PDG préférés en 2018 ?

Dans son classement annuel du Top des PDG, Glassdoor présente les patrons les plus appréciés. En France, le cru 2018 présente de réelles nouveautés par rapport à l'édition précédente.

Performance de l'entreprise et plébiscite du PDG iraient a priori de pair. Selon la dernière édition du " Prix du Choix des Employés 2018 " orchestré par Glassdoor, site d'emploi et de recrutement au monde, il y a une forte convergence entre les bonnes notes accordées par les employés à leur PDG et les résultats financiers de l'entreprise.

Alors que le classement propose aux employés de fournir volontairement et anonymement, leurs avis sur leurs employeurs, leurs missions au sein de leur entreprise, ainsi que leur environnement de travail, au cours de l'année passée, les PDG qui s'en sortent le mieux sont ceux qui dirigent des entreprises avec une forte culture. Pour les employés, l'élément le plus important pour noter leur PDG reste leur satisfaction vis-à-vis de l'équipe de direction. Enfin, l'étude révèle également une convergence entre les bonnes notes du PDG et les résultats financiers de l'entreprise.

Lire la suite : Qui sont les PDG préférés en 2018 ?

Muriel Pénicaud laisse Pôle emploi définir la fameuse "offre raisonnable"

La ministre du Travail Muriel Pénicaud indique ce mercredi 20 juin que l'offre raisonnable d'emploi sera définie par les conseillers Pôle emploi, selon le profil du chômeur. Gare aux risques d'inégalités entre territoires...

Les demandeurs d'emploi ne savent toujours pas à quelle sauce ils seront mangés. Revenant sur sa réforme ce mercredi 20 juin dans Le Parisien, la ministre du Travail Muriel Pénicaud annonce que la définition de la fameuse « offre raisonnable d’emploi », qui servira de critère à la mise en place du système durci de sanctions, ne sera pas définie plus précisément mais laissée à l'appréciation… de chaque conseiller Pôle emploi. « Ce sera au conseiller de Pôle emploi, lors d’une discussion avec le demandeur d’emploi, de définir ce que sera une offre raisonnable d’emploi », décrit la ministre.

Cette non-décision est censée permettre d'adapter la définition de l’« offre raisonnable » au plus près de la situation concrète du demandeur d’emploi, fait valoir Muriel Pénicaud. Laquelle dépend en effet de son lieu d’habitation, des transports à disposition, de sa situation familiale ou de sa qualification. La ministre précise néanmoins que les conseillers de Pôle emploi pourraient demander des « efforts » aux personnes au chômage. Problème : tout le monde ne sera pas à égalité devant ces efforts à faire, puisque ceux-ci seront définis par chaque conseiller, au cas par cas.

Lire la suite : Muriel Pénicaud laisse Pôle emploi définir la fameuse "offre raisonnable"

Assurance-chômage : vers la fin de l'exception pour les frontaliers ?



L'Union européenne devrait modifier le mécanisme d'indemnisation de l'assurance chômage pour les travailleurs frontaliers afin que les institutions nationales puissent faire des économies.

Lire la suite : Assurance-chômage : vers la fin de l'exception pour les frontaliers ?